Recherche

°o Miss Lize o°

° Les pieds sur terre, la tête dans les ouvrages °

Catégorie

Biographie

Gaston Gallimard – Pierre Assouline

Un Demi-Siècle d’édition Française

couv8348226.jpgRésumé : 

«Pourquoi Gallimard ? Parce qu’il fut unique et exceptionnel. Certes, de grands éditeurs, il y en eut d’autres et non des moindres. Mais de tous ceux qui s’étaient lancés dans cette aventure au cours de la première décennie du siècle, il fut certainement le seul, au soir de sa vie, à pouvoir éventuellement se permettre de feuilleter l’épais catalogue de sa maison d’édition en se disant : la littérature française, c’est moi.»

Lire la suite

Publicités

Cette année, les pommes sont rouges – Georges Gerra & Laurent Gerra

C’était la drôle de guerre de mon grand-père…


1507-1Résumé :

Tout commence par un simple carnet de la taille d’un cahier d’écolier, aux lignes régulières, dont Laurent Gerra ne s’est jamais séparé et auquel il a toujours accordé la première place dans son cœur. Il s’agit du Journal de guerre de son grand-père, qui l’a écrit sous ses yeux, lorsqu’il était enfant. Avec quelques ratures ici ou là, le texte a été rédigé d’un seul jet, comme un récit qu’on porte en soi depuis trop longtemps.
Bien des années plus tard, l’humoriste décide de le faire connaître. D’autant que ces souvenirs témoignent de la « drôle de guerre » vécue par tant de Français à partir de l’été 1939. Et voilà que revivent sous nos yeux un autre temps, une autre époque et l’irréductible complicité entre un grand-père et son petit-fils. Car Laurent Gerra a grandi auprès de cet homme qui lui a raconté sa guerre, de la mobilisation à son entrée en résistance, mais aussi la vie, la nature qu’il aimait tant et, sans le savoir, lui a mis le pied à l’étrier en lui offrant un jour, son premier public.
Ce fut le déclic de la passion. Il n’avait pas 5 ans. Lire la suite

La Vie Du Mahatma Gandhi – Louis Fischer

9782714415530-fr-300 Résumé :

Tel que nous le montre Louis Fischer dans ce livre si vivant et si documenté, Gandhi ne ressemble pas à ce personnage mystique et surhumain qu’on s’est plu généralement à décrire. C’était un homme comme nous tous, capable d’erreur, passionné, mais possédant des qualités qui dépassent de beaucoup celles de la plupart des hommes. Il n’aimait pas les Anglais et, pourtant, convaincu qu’un sujet doit toujours fidélité à l’État, même si les autorités n’ont pas raison, il prit deux fois parti activement pour l’Angleterre contre les Boers qu’il affectionnait. Il passa de longs mois dans les prisons britanniques. Et malgré cela, malgré les manquements à la parole donnée dont certains hommes politiques britanniques se rendirent maintes fois coupables à son égard, ‘il ne cessa jamais de demander à l’Angleterre d’abandonner l’Inde, ce fut toujours avec le désir proclamé que son pays reste uni à l’Empire britannique. Sa vie s’acheva dans la désillusion. « Je me suis trompé moi-même, disait-il quelques jours avant sa fin tragique, en croyant que le peuple était indissolublement acquis à la non-violence ». Pourtant, il conserva sa foi jusqu’au dernier instant : « Une cause juste ne peut jamais être considérée comme perdue » Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑