couv44027201.jpgRésumé :

Difficile de rester une jeune femme indépendante et sûre d’elle-même quand on tombe folle amoureuse du plus brillant des déments de Gotham, le Joker ! C’est ce qu’apprend à ses dépens l’ambitieuse psychiatre Harley Quinzel le jour où sa route croise celle du Joker, le pire ennemi de Batman. Dès lors, son destin est à tout jamais reliés à son « Poussin » qui, lui, n’a d’yeux que pour son grand oeuvre : la mort spectaculaire du Chevalier Noir

Avis : 

Parmi les choses que je n’ai pas mentionner et qu’en général je ne mentionne pas en société il y a le fait que je suis fan de Batman. J’adore autant le personnage que sa ville et tous les méchants qui gravitent autour. Marvel peut dire ce qu’il veut les meilleurs méchants ils sont chez DC et à Gotham ( Hé oui Marvel, même ton Loki avec le magnifique Tom Hiddleston ne rivalisera jamais avec le Jocker  que ça soit Jack Nicholson ou Heat Ledger ! Bref… ) Et parmi les ‘méchants ‘ de Gotham j’avoue avoir un gros faible pour les femmes présentes autant Harley que Catwoman et Poison Ivy.

Sortie du Suicid Squad oblige on trouve tellement d’ouvrage qui s’y consacre ainsi que sur Harley que j’ai été faible, et j’ai fini par craquer et moi choix s’est porté sur Mad Love de Paul Dini et Bruce Timm.

Dans Mad Love, on remonte aux origines du personnage pour savoir comment Harleen Quinzel est devenue la compagne du Jocker. Personnellement j’adore le design des personnages tirés de la série animée des années 90 qui a vu naître le personnage. Ça fait très rétro mais ce costume d’Harley est sans doute l’un de mes préférés avec ceux des séries de jeux vidéos Batman Arkham ( oui je crache sur la tenue du film Suicid Suad ! ). On suit toute la transformation de la jeune femme et son histoire d’amour rocambolesque avec le Jocker. Parce que c’est bien ce sentiment qui unis ces deux personnages on voit l’évolution de leur histoire avec les yeux d’Harley ainsi que ces multiples tentatives  pour aider ou remonter le moral de son poussin qui finissent par nous la rendre très attachante. Le scénario est plutôt simple, parce qu’on s’attend forcément à ce que Batman gagne à la fin, mais chouette et complètement loufoque. Il prête souvent à sourire et on en attend pas moins des deux personnages complètement déjantés.

Par contre le gros point noir de ce comics pour moi c’est sa taille : il est vraiment hyper court ! Je ne l’ai pas feuilleté au départ mais on trouve à la fin tous les crayonnés de l’histoire qu’on vient de lire ce qui rends son épaisseur trompeuse, et du coup quand la fin est arrivée, j’ai été franchement déçue. Il y a bien trois récit plutôt sympathiques à la toute fin, mais franchement je reste véritablement déçue par la longueur de l’histoire…

En Bref :

Drôle, génial mais trop court, franchement trop court !

Note ♠♠♠♠♠

9781401231156

Mad-Love-Harley-Quinn.png

 

Publicités