couv8495919.jpgRésumé :

Percy et Annabeth ont trouvé les Portes de la Mort et sont maintenant prisonniers dans les Enfers, dans la Maison d’Hadès. Les cinq autres demi-dieux, Jason, Piper, Nico, Leo et Frank unissent leurs forces pour les sauver. À leur tour, ils doivent trouver l’entrée des Portes de la Mort. S’ils y parviennent et que Percy et Annabeth sont toujours en vie, alors les sept demi-dieux pourront sceller à jamais les Enfers et sauver la Terre de l’invasion des monstres de la Maison d’Hadès. Mais… arriveront-ils à temps ?

Avis :

Avec l’horrible fin du tome précédent je me suis précipité sur la suite. Je sais que je dis ça presque à chaque fois ( parce qu’à chaque fois les fins sont plus horrible les unes que les autres ) mais pour rappel la Marque d’Athéna se clôturait sur  la chute d’Annabeth et Percy dans le Tartare !

On suit donc deux aventures en parallèle, celle de Percy et Annabeth qui tentent de survivre entouré de monstres au fond des Enfer, et celle des autres Demis-Dieux qui, menés par Nico Di Angelo partent à la recherche de la maison d’Hadès pour fermer les portes de l’Enfer.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que la perte du couple met le morale à zéro au groupe resté sur l’Argo II, les relations se font tendues entre tout les protagonistes. Ils arrivent cependant à coopérer en apprenant à se connaître et approfondissent leurs relations. Hazel prend une place beaucoup plus importante et gagne en puissance. C’est franchement un petit bémol pour moi. Pas que je n’aime pas le personnage, mais je trouve un peu dérangeant que tous gagnent de nouveaux au fur et à mesure de leurs besoins dans les quêtes. D’accord c’est peut être nécessaire et à chaque fois, on passe par une longue phase d’apprentissage pour montrer la difficulté du personnage à maîtriser sa nouvelle habilité. Mais je trouve cette surenchère de pouvoir un peu gênante ( sans doute pour ça que mes personnages préférés resteront Annabeth et Léo, peu de pouvoir et tout dans la tête ).

L’aventure d’Annabeth et de Percy dans le Tartare rend toute l’histoire plus sombre. L’arrivée de Bob permet d’avoir un point de vue qui change, celui d’un titan et non plus d’un Sang-mêlé. L’ambiance est lourde et pesante avec l’impossibilité de se reposer et de manger donc plus propices aux erreurs. C’est là bas qu’on remarquera un gros défaut de Percy, mais ça ne le rend pas antipathique, peut être plus humain puisqu’il est moins parfait. Jason aussi de son côté commence à douter et remet en question son rôle de leader et sort de son rôle de garçon parfait du coup je l’ai trouvé moins agaçant.

Pour une fois, la fin n’est pas un méga cliff hanger de ouf ( en même temps mon pauvre cœur ne l’aurait pas supporté ). Mais comme dans la série précédente, on sent le calme avant la tempête car le prochain tome sera le dernier tome de la série ou se déroulera le combat final contre Gaïa. Du coup j’hésite beaucoup entre lire la suite immédiatement ( parce que je veux la fin ) et attendre pour faire durer le plaisir avant de quitter l’univers de Percy Jackson.

En Bref :

Sans doute mon tome préféré de la série pour l’instant !

Note ♠♠♠♠♠

– T’as un stylo ? lui demanda-t-elle.
– Tu rigoles, ou quoi ?
Percy sortit Turbulence de sa poche.
– Oui, mais est-ce qu’il écrit ?
– Je… je ne sais pas, avoua-t-il. J’ai jamais essayé

Publicités