» Ou comment trouver la femme idéale »

couv51610907.jpgRésumé :

Peut-on trouver une épouse sur mesure ?
Le professeur de génétique Don Tillman, génie des sciences mais absolument inapte à vivre en société, en est persuadé. Pour mener à bien son « Projet Épouse », Don met au point un questionnaire extrêmement détaillé lui permettant d’éliminer toutes les candidates qui ne répondraient pas à ses exigences.
Et celles-ci sont nombreuses car pour Don, la femme idéale NE DOIT PAS :
1. Fumer et boire.
2. Être végétarienne et aimer la glace à l’abricot.
3. Se lever après 6 heures.
Mais elle DOIT :
1. Faire du sport.
2. Être ponctuelle.
3. Accepter le Système de Repas Normalisé qui prévoit du homard au dîner le mardi

Avis :

Ce roman nous plonge donc dans la vie de Don Tillman un professeur « handicapé social  » à la recherche de l’épouse parfaite. Suite à de nombreuses déceptions par les voies conventionnelles, il décide donc de monter l’Opération Épouse, un questionnaire destiné à éliminer toutes partenaires ne répondant pas à ces critères de vie. Et Dieux savent qu’il y en a des critères… Il va être aidé dans sa tâche par deux de ces amis, universitaires en psychologie qui vont tenter de freiner les ardeurs de Don. C’est à peu près à ce moment là que Rosie, une jeune femme ne correspondant en rien aux critères de Don entre dans sa vie et bouleverse ces habitudes.

Le récit est écrit à la première personne, du point de vue de Don, ce qui donne au livre un ton assez décalé et original. L’écriture est simple, le ton léger ce qui nous aide à entrer facilement dans le roman. Don est un personnage très intéressant, émotionnellement mort qui se contente d’agir avec logique. Il a du mal à comprendre et interpréter les réactions de son entourage tout comme il lui est difficile de savoir ce qui est socialement acceptable ou pas. L’ironie lui passe complètement au dessus de la tête et il a développée une façon de parler bien à lui. De ce fait, ça crée quelques situations amusantes, surtout lorsqu’il a rendez-vous avec des femmes. C’était à mon sens la partie la plus intéressante du roman mais aussi la plus courte parce que tout change avec l’arrivée de Rosie.

En effet lorsque celle ci entre dans la vie de Don, l’opération Épouse s’efface au profit de l’Opération Père, tâche dans laquelle se lance Don sans aucune logique fondée après avoir rencontrée Rosie une ou deux fois. Et pour moi c’est là le problème du livre. j’ai du mal à comprendre comment un personnage comme Don, régit par la logique, ces habitudes et avec une empathie proche de zéro peut soudainement décider d’aider une jeune femme qu’il ne connaît pas dans une opération farfelue et illogique. Toute cette histoire de test ADN ne m’a que peu intéressée, j’aurais sincèrement préféré que l’auteur se concentre sur le personnage de Don pour le faire évoluer de façon peut être plus réaliste…

Le personnage de Don m’a rappelé Sheldon Cooper de The Big Bang Théory, lui aussi universitaire aux compétences reconnues mais sans aucunes compétences sociales. Par contre la ou Sheldon reste dans son monde, Don tente de s’intégrer. Au final, ce roman nous livre une comédie romantique divertissante et qui se lit sans prise de tête. Je ne suis pas vraiment friande du genre, ce qui explique sans doute mon manque d’enthousiasme à écrire cet article. Toutefois, si vous aimez ce genre et que le thème vous intéresse je ne peux que vous conseillez d’y jeter un œil.

En bref :

Un roman sympathique, agréable à lire, mais sans être un coup de cœur pour autant.

Note ♠♠♠♠♠

J’ai fini par mettre mon ordinateur en place et nous avons commencé avec 18 minutes de retard. J’allais être obligé d’accélérer mon débit de 43% si je voulais conclure comme prévu à 20 heures. Un objectif presque irréalisable. Nous allions terminer en retard ce qui perturberait mon programme pour le restant de la soirée. Une femme au fond de la salle a levé la main. Concentré sur mon argumentation, j’ai commis une erreur sociale mineure, que j’ai promptement corrigée : « Oui, la grosse, la dame en surpoids au fond ?

Publicités