couv40104421.jpgRésumé :

L’inspecteur Patrik Hedström est sur les dents. Il voudrait participer davantage aux préparatifs de son mariage avec Erica Falck, mais il n’a pas une minute à lui. La ville de Tanumshede s’apprête en effet à accueillir une émission de téléréalité et ses participants avides de célébrité, aussi tout le commissariat est mobilisé pour éviter les débordements de ces jeunes incontrôlables. Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop. D’autant qu’une femme vient d’être retrouvée morte au volant de sa voiture, avec une alcoolémie hors du commun. La scène du carnage rappelle à Patrik un accident similaire intervenu des années auparavant. Tragique redite d’un fait divers banal ou macabre mise en scène ? Un sombre pressentiment s’empare d’ l’inspecteur. Très vite, alors que tout le pays a les yeux braqués sur la petite ville, la situation s’emballe. L’émission de téléréalité dérape. Les cadavres se multiplient. Un sinistre schéma émerge…
Dans ce quatrième volet des avantures d’Erica Falck, Camilla Läckberg tisse avec brio l’écheveau d’une intrigue palpitante. Cueilli par un dénouement saisissant, le lecteur en redemande.

 Avis :

Ce tome est le quatrième de la série écrite par Camilla Läckberg. J’ai les les deux premiers mais pas le troisième qui n’est ni chez moi ni à ma bibliothèque. Mais l’avantage avec cette série est que chaque tome peut se lire indépendamment donc sauter un tome c’est pas trop grave.

Je me suis donc replongée avec plaisir dans le quotidien de Patrik et d’Erica. Et on peut dire qu’on ne s’ennuie pas ! Erica, en toute jeune maman doit gérer sa fille, la préparation de son futur mariage et sa sœur. Bon alors j’avoue que même si j’aime bien le personnage d’Erica et la relation compliquée qu’elle entretien avec Anna, sa sœur, sa vie dans ce tome n’est pas des plus trépidante. Elle est toujours présente et agréable dans ces relations avec Patrik et les autres personnages mais ces activités dans ce tome ne sont pas des plus intéressantes. On la voit évoluer dans ces relations avec sa sœur et familiale, ce qui nous permet de rentrer un peu plus encore dans leur intimité et nous les rends plus attachantes. Mais je n’ai pas trouvé vraiment dérangeant qu’elle soit un peu effacée dans ce volume.

Son compagnon n’a pas la chance d’être aussi oisif, car son équipe a vraiment beaucoup à gérer. Parce qu’en plus de devoir s’occuper des participants d’une émission de télé-réalité plutôt trash, Patrik ne doit pas résoudre un seul meurtre mais deux qui s’entrecoupent et rendent l’intrigue beaucoup plus complexe. On se trouve totalement immergée dans la vie du commissariat qui va à 100 à l’heure. Le début peut paraître un peu brouillon car on change vite de personnage qu’on ne connaît pas encore, mais très vite les paragraphe s’étoffe, on apprend à connaître tous les protagonistes et cet impression disparaît. L’auteur parvient à gérer son intrigue et ces personnages d’une main de maître avec toujours son écriture simple mais efficace. Elle s’occupe de tous ces personnages, que ce soit les familles des victimes ou ces héros habituels, nous livrant leurs vie avec empathie.

Camilla nous plonge aussi dans le monde de la télé-réalité avec l’envers de l’émission Fucking Tanum. Je ne suis pas tellement fan de ce genre de programme alors j’ignore si c’est conforme à la réalité et si les candidats sont vraisemblables. Ce qui m’a personnellement intéressée c’est d’avoir les points de vue des producteurs et des élus locaux qui font tout pour garder l’émission, quitte à se servir de la mort de quelqu’un. On constate l’immoralité de certaines personnes face à leurs désirs de célébrité. L’intrigue est pas trop mal ficelée, et nous tient en haleine presque jusqu’au bout.

En Bref :

Un bon roman qui se lit avec plaisir.

Note ♠♠♠♠

Mais, ensuite, on pourra bâfrer et devenir gros ensemble, dit Patrick.
Ils tournèrent à gauche devant l’épicerie d’Éva.
– Et vieux. On pourra devenir vieux ensemble.
Il la serra encore plus près de lui et dit avec sérieux.
– Et devenir vieux ensemble. Toi et moi. A la maison de retraite. Et Maja viendra nous rendre visite une ou deux fois par an. Parce qu’on la menacera de la déshériter…
– Oh, tu es affreux, dit Erica en lui donnant une tape sur l’épaule. Quand on sera vieux, on habitera chez Maja, ça va de soi, non ? Et ça signifie qu’on doit chasser tous les futurs prétendants.
– Aucun problème, dit Patrick, j’ai un permis de port d’armes.

Publicités