51i0iKSdgoL._AC_UL320_SR224,320_Résumé :

Le grand combat va commencer… La vie de Percy est menacée. L’armée de Cronos s’apprête à attaquer la Colonie des Sang-Mêlé, en empruntant le Labyrinthe de Dédale. Percy et ses amis doivent trouver Dédale avant Cronos et tout faire pour lui barrer la route. Mais circuler dans l’enfer souterrain n’est pas aisé… surtout quand le chemin est parsemé d’effroyables pièges

Avis :

Partie dans ma lancée, j’ai dévoré le quatrième volet de la saga Percy Jackson. Une fois encore, on retrouve notre héros à la Colonie des Sangs-Mêlés. Il approche de ces 16 ans, date à laquelle s’accomplira ( ou pas d’ailleurs, on sait pas trop ) la mystérieuse prophétie qui pourrait faire tomber l’Olympe. L’armée de Chronos devient de plus en plus puissante car dans ces rangs on trouve des dieux mineurs alors qu’il est difficile à la Colonie de trouver de nouveaux pensionnaires. Bref, l’ambiance n’est pas des plus joyeuse cette année à la Colonie. Plutôt tendue. Et les choses ne vont pas en s’améliorant lorsque, lors d’un entrainement Parcy et Annabeth trouvent par hasard une entrée du fameux Labyrinthe de Dédale. Ce Labyrinthe s’étendrait sur toute la surface de la terre avec des entrées un peu partout dans le monde. Et cette porte en plein milieu de la Colonie en fait l’entrée parfaite pour l’invasion que projette Lucke et Chronos !

Une quête va donc être ( enfin ) confiée à Annabeth qui doit aller trouver Dedale. Il ne faudrait pas que ce dernier ne les aide à trouver cette entrée en donnant à Lucke le fil d’Arianne. Elle va donc partir avec Percy, Tyson et Grover qui est toujours à la recherche du dieu Pan, se plonger dans le Labyrinthe. Ce dernier est doté d’une sorte de conscience qui fait tout pour perdre les aventuriers qui le arpentent. Notre petite équipe par donc un peu à l’aveugle affrontant dieux mineurs et autres créatures mythologiques souvent parmi les plus anciennes qui nous permet de découvrir ou de redécouvrir des créatures mythique parfois oubliées. Face à eux se dresse les forces de Chronos toujours plus puissante et qui semble toujours avoir un coup d’avance. Car malheureusement pour eux, le Titan a de bons arguments et la haine des Dieux de l’Olympe est forte ce qui vaut à Chronos beaucoup d’alliés. Mais les Héros sont intelligents ( fille d’Athéna oblige ) et avec l’aide des dieux ils trouveront une autre façon de s’orienter dans le Labyrinthe. Un peu trop tard car Chronos est parvenu à renaître et commence à préparer sa bataille contre l’Olympe.

La quête de Grover aboutit enfin sans qu’il n’en trouve aucune joie. Mais ça ne marque pas la fin du voyage pour le satyre qui se voit confié une autre quête d’importance capitale. Et le sort de Lucke semble définitivement fixé à ma grande tristesse ( oui j’aime trop Lucke ). Il est donc possible que je me jette sur la suite juste pour être fixée sur son sort et sur la fameuse prophétie dont on ne sait rien mais dont on entend parler depuis le tome 1 ! Puis la relation Percy Annabeth commence à avancer mais aussi à se compliquer avec l’arrivée d’un autre personnage féminin dans la vie de Percy : Rachel Elizabeth Dare une étrange mortelle qui voit à travers la Brume. D’autres personnages secondaires sont aussi développés donnant vie à la Colonie, notamment Nico. Il peut paraître agaçant en début de tome ( mais en même temps on le comprend ) il n’en revient pas moins vite à la raison et fini par être un puissant allié.

Côté plume, on retrouve l’humour de Riordan, notamment dans les titres de chapitres toujours plus tirés par les cheveux. L’écriture est simple mais intelligente car l’auteur arrive à transposer de façon crédible les mythes et rites Grecs dans une Amérique moderne.

En Bref :

Encore un très bon tome d’une série définitivement addictive !

– Il faut que je parle à Clarisse, m’a dit Annabeth.
Je l’ai dévisagée comme si elle venait de déclarer : « Il faut que je mange une grosse godasse qui pue. »

 

 

Publicités