couv73587065Résumé :

Dans les rochers proches de Fjällbacka, le petit port touristique suédois dont il était question dans « La Princesse des glaces », on découvre le cadavre d’une femme. L’affaire se complique quand apparaissent, plus profond au même endroit, deux squelettes de femmes…
L’inspecteur Patrik Hedström est chargé de l’enquête en cette période estivale où l’incident pourrait faire fuir les touristes et qui, canicule oblige, rend difficiles les dernières semaines de grossesse d’Erica Falck, sa compagne.
Lentement, le tableau se précise : les squelettes sont certainement ceux de deux jeunes femmes disparues vingt-quatre ans plus tôt. Revient ainsi en lumière la famille Hult, dont le patriarche, Ephraïm, magnétisait les foules accompagné de ses deux petits garçons, Gabriel et Johannes, dotés de pouvoirs de guérisseurs. Depuis cette époque et un étrange suicide, la famille est divisée en deux branches qui se haïssent.
Alors que Patrick assemble les morceaux du puzzle, on apprend que Jenny, une adolescente en vacances dans un camping, a disparu. La liste s’allonge…
Une nouvelle fois, Camilla Läckberg excelle à tisser son intrigue, manipulant son lecteur avec jubilation, entre informations finement distillées et plaisir de nous perdre en compagnie de ses personnages dans une atmoshère provinciale lourde de secrets.

Avis :

Comme dans le premier roman de la saga on retrouve le style simple mais efficace de Camilla Läckberg et ces deux personnages principaux Erica et Patrick. Patrick est inspecteur de police et Erica romancière a succès, même si ici elle sera plutôt une future moment qui nous parle des joies des fins de grossesse ( aussi joyeuse peuvent elle l’être lorsqu’on ressemble à une baleine perdu sous la canicule bien entendu.) On partage donc  leur quotidien tout autant que l’enquête avec plaisir. Autour d’eux une beaucoup de personnage que ce soit de la famille ou les collègues de travail de Patrick. On en apprend plus sur les collègue de travail de Patrick et dans l’ensemble on finit par s’attacher à tous ces agents de police. Mais on trouve aussi une foule de personnage qui n’ont rien à voir avec eux, la famille Hult qu’on apprend aussi à connaître et dieu sait qu’il y a des choses à dire sur cette famille emplie de secrets et de rancœur. Même si l’on suppose qu’ils ont des liens étroit avec l’enquête, j’ai parfois eu du mal à me rappeler les rôles et les liens de chacun. Mais au fur et à mesure de l’enquête les mystères s’éclaircissent.

L’enquête piétine longtemps avant que le dénouement ne se fasse assez rapidement, peu être même trop. L’auteur nous jette sur pas mal de piste pour tenter de nous envoyer sur une mauvaise voix ( et pour ma part ça a marché). Elle parvient a garder son suspense jusqu’à la fin de son enquête nous envoyant de rebondissement en rebondissement. La résolution de l’enquête est un peu abracadabrante mais sans doute possible et pour le moins surprenante. Ce sera sans doute le seul point négatif que je trouve à ce livre, mais qui n’enlève rien à son charme.

En bref :

Un bon polar qui se laisse lire.

Note : ♠♠♠♠♠

Très bêtement, elle avait lu quantité de livres sur la grossesse, et à son avis, tous les auteurs qui en décrivaient les joies devraient être traînés sur la place publique et roués de coups. Insomnies, articulations douloureuses,carences, hémorroïdes, transpiration et toutes sortes de dérèglements hormonaux étaient plus près de la réalité

Publicités